vendredi 13 mars 2015

Revue et Swatches de la palette Narsissist Dual Intensity de Nars

C'est avec joie et entrain que je vous propose une nouvelle revue aujourd'hui... En fait pas du tout, j'aurais préféré m'enfoncer des clous sous les ongles (en fait pas vraiment, mais vous saisissez l'idée) plutôt que de la faire. 

Je vous écris donc la revue de la palette Narsissist Dual Intensity de Nars qui est sortie récemment au prix de 55€ et qui est déjà épuisée sur l'e-shop de Sephora. Cela dit, laissez-moi vous dire d'avance que vous ne loupez absolument rien

Je vous le dis cash et directement : j'ai été extrêmement déçue de cette palette. Alors, si vous vous souvenez, j'avais fait une revue sur deux fards Dual Intensity que j'avais eus pour mon anniversaire en septembre 2014 et ma revue avait été mitigée : je trouvais les fards de bonne qualité (ceux que j'avais choisis en tout cas), mais les couleurs n'étaient pas très originales et le prix était exorbitant (27€ le fard). Quand j'ai vu qu'une palette allait sortir, je me suis précipitée dessus parce que même si j'avais moyennement aimé les fards que j'avais précédemment achetés, ça me donnait là l'occasion d'en tester plusieurs (dont Andromeda, Lysithea et Subra qui me faisaient de l'oeil) pour un moindre coût : 55€ moins 25%, ça fait la palette à 41€, bien en dessous du prix de deux fards uniques achetés ensemble ! La palette est donc une bonne affaire, vous en avez clairement pour votre argent. 

Malheureusement la qualité n'est pas au rendez-vous, pas pour moi en tout cas.  

La revue de la palette en vidéo, c'est ICI.
LA PALETTE
Composée de huit fards tous de la gamme Dual Intensity (sauf pour Ursa Major, une exclu de la palette), la palette est également vendue avec un pinceau (que j'ai bien sûr oublié de prendre en photo). 

Les fards sont censés être tous métalliques ou intenses. Je rappelle que le principe des fards Dual Intensity c'est de pouvoir les utiliser secs ou mouillés. Personnellement, je n'arrive jamais à utiliser des fards mouillés, c'est toujours le bazar, ça ne rend jamais bien et en plus j'ai pas que ça à faire le matin. Or le fait est que beaucoup de fards rendent complètement mats et n'ont aucune intensité (et aucune pigmentation, mais ça j'en parlerai un peu plus en-dessous) : Subra, Giove et Sycorax par exemple. 

Le packaging est plutôt réussi : la palette est compacte, le dessus en en miroir (comme vous avez pu le voir sur ma première photo), il y a un miroir à l'intérieur et le nom des fards est inscrit au dos de la palette. Pour l'anecdote, les noms des fards viennent de satellites tournant autour des planètes de notre système solaire. 

La texture des fards est agréable : elle est vraiment douce et les fards swatchent bien, mais ça s'arrête là. L'application et le rendu sur paupières est bien différent du rendu swatché. J'ai été très très déçue de cette palette. Hormis le fard Himalia que je possédais déjà en mono et qui est d'une bonne qualité (mais pas révolutionnaire, que ce soit clair), ils m'ont tous déçus. Lysithea est également un fard à la hauteur d'Himalia : tout deux sont les exceptions de cette palette, ils se travaillent bien et leur rendu est bon, sans casser trois pattes à un canard toutefois. 

La liste de mon mécontentement est longue : aucune pigmentation pour les fards les plus clairs, on ne les voit pas une fois posés sur la paupière (et pourtant je suis très claire de peau), aucune tenue (ils disparaissent en milieu de journée même avec la base Nars, ça ne m'était jamais arrivé avant et une amie YouTubeuse a eu la même remarque). J'attendais beaucoup d'Andromeda (le beige doré satiné) et d'Europa (le rose pêche) qui, pour moi, représentaient les fards parfaits de paupières mobiles : clairs, neutres et discrets. Une fois appliqués, grosse déception : on ne voit simplement rien. Ça ou rien, ce serait pareil

En plus de cela, les fards au rendu mats sont très difficiles à travailler : ils s'appliquent mal, n'ont pas une bonne opacité et sont difficiles à estomper. Bref, zéro sur toute la ligne. En gros, sur une palette de huit fards, on peut en utiliser deux : Lysithia et Himalia. Et c'est tout. Pour 55€ (ou 41), c'est quand même très abusé

Bref, je n'aime pas du tout cette palette. Elle n'a pour moi aucune utilité. Je n'aime aucun des looks que je me suis forcée à créer pour la tester. Passez votre chemin

Si vous cherchez des fards vraiment intenses et métalliques, allez plutôt voir du côté de chez Makeup Geek avec leurs Foiled Shadows qui sont, eux, une réussite totale et qui ne coûtent seulement que 9,90$ ! 

LES FARDS
Première rangée : 
Europa est un rose pêche satiné.
Himalia est un cuivre irisé.
Ursa Major est un brun mat.
Subra est un brun mat aux légers accents violets. 
(De gauche à droite : Europa, Himalia, Ursa Major & Subra)

Deuxième rangée : 
Andromeda est un beige satiné légèrement doré.
Lysithea est un gris vert irisé.
Giove est un bleu marine satiné.
Sycorax est un noir mat. 
(De gauche à droite : Andromeda, Lysithea, Giove & Sycorax)

CONCLUSION

Une grosse déception, rien d'extraordinaire sur cette palette. Passez votre chemin sans vous retourner, cette palette ne mérite pas qu'on s'y arrête : elle a, pour moi, techniquement tout faux et les couleurs ne valent pas le détour. Décidément Nars me déçoit toujours avec leurs fards. À chaque fois je pense que ça va changer et que je vais les adorer et je suis tout le temps déçue. 

Cela dit, si vous avez cette palette et que vous l'adorez, n'hésitez à me le dire en commentaires parce que j'aimerais vraiment avoir plusieurs avis sur le sujet. Pour l'instant, l'avis de mes amies et l'avis d'autres copinautes YouTubeuses vont dans mon sens. 

Ma note : 5/20. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire